Début de l'ouvrage Texte précédent Texte suivant Fin de l'ouvrage Drapeau Page d'aide Retour. Flag Help frame Return. Bandera Página de ayuda Vuelta.
Flagge Hilfsseite Rückkehr. Flag (H)jælp side Tilbage. Bandiera Guida Torno.

@

Page

Réfer. : 1905 .
Auteur : Roussinus.
Titre : Le Livre de Roussinus.
S/titre : sur l'opération de la pierre des Philosophes...

Editeur : Guy Trédaniel. Paris.
Date éd. : 1986 .
@

**** A T T E N T I O N ****

Ce document étant sujet à droits d'auteur, n'est composé que du début, et des tables éven-
tuelles. Reportez-vous aux références ci-dessus
pour vous le procurer.

**** A T T E N T I O N ****



D'absolue tradition, le livre que nous présentons aujourd'hui, sur la
composition de la Pierre des Philosophes,
est à ranger parmi les meilleurs
classiques de la Naturelle Philosophie.
Philosophie avec une capitale,
ou, si l'on préfère, avec une
majuscule, afin de dénoter sa suprématie
sur la scolastique discipline.
L'estime est grande, que nous portons à ce petit livre de Roussinus,
tellement que nous décidâmes de la
présenter aux véritables Amoureux
de la Science Divine, sous son
ancienne orthographe et, longuement
commenté.
Notre avancement dans le Grand Oeuvre permet que nous nous
étendissions davantage, lors de nos
explications, sur les images autant
que sur le texte.
Nous savons combien, pour notre part, les auteurs classiques,
par leurs réserves, rendront insolubles
certaines difficultés. Particulièrement
à l'oeuvre médian, et si l'aspirant est
jusqu'à ce point parvenu: car le
premier obstacle consiste en l'acquisition
du véritable vitriol des sages,
le Sel vert et unique, sublime vibration
de l'Univers Principe.
Le temps est fort long, et les efforts renouvelés, avant que l'opérateur
comprenne le merveilleux phénomène
d'attraction, par lequel il
s'appropriera le soufre des philosophes.
Ainsi comprendra-t-il, par là
même, ce qu'il aura négligé lors de
la disposition de sa matière... Cette
mise en garde, nous l'avons renouvelée
çà et là, dans nos propos, et
prévenue autant qu'il nous l'était
possible, nous rappelant combien
nous trébuchâmes contre cette pierre
d'achoppement.
Les remerciements ne sont pas moindres, qu'il faut adresser à
l'endroit de Guy TREDANIEL, véritable
et combien rare amoureux du
beau. Toujours soucieux de bien
faire, il aura permis l'impression
d'un beau livre, en nous renouvelant,
une fois encore, son entière
confiance.

A paraître :

-- SOLIDONIUS. Dominateur des
Eléments, manuscrit allemand du
XIIIe siècle.
-- LA GENERATION ET OPERATION
DU GRAND OEUVRE pour
faire de l'Or, manuscrit du XVIIIe siècle.
Réédition largement augmentée
de nouveaux commentaires.
-- LE LETHOGENESIUM DES
SAGES, ou nouvelle bibliothèque de
textes rares, pour la plupart non
encore imprimés, et traduits du
latin, de l'allemand et du grec.
Bibliothèque en plusieurs tomes, chaque
texte annoté et introduit.

@

pict à Romain-Alexander Iohann, à Christ. Charpentier de la mérelle vile, Salut !
@

4

pict
@

pict
L E L I V R E DE ROUSSINUS SUR L'OPERATION DE LA PIERRE DES PHILOSOPHES
C O M M E N T E P A R BERNARD BIEBEL On y a adjoint les trois figures qui suffisent à tout le mystère, et leur explication par le même auteur, le tout précédé d'une introduction.
+
A PARIS Chez Guy Trédaniel 1986
@

6

pict
@

pict
pict I COMMENCE
LE LIVRE DE ROUSSINUS sur la PIERRE des PHILOSOPHES, et son commentaire par Bernard BIEBEL.
o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!
A mi lecteur voici un livre qui pour le moins, aurait demeuré inconnu des
Amoureux de Science, si le sort n'eût
décidé de le soumettre à notre attention.
tion
@

8

Bien sûr, nous avons immédiatement comparé
ce livre sur la Pierre des Philosophes, aux
deux autres traités de Rozinus, colligés en septième
et huitième pièce, dans le tome premier
du tant fameux Artis Aurifere - Art Aurifique - bien
connu des bibliophiles, quoique fort rare. Le texte
de grande valeur, que nous publions aujourd'hui,
ne montre aucune apparenté avec les deux autres
précités, si ce n'est qu'ils soient probablement du
même auteur. o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o
Le beau volume du début du quatorzième siècle,
in-folio, sur parchemin, manuscrit sur deux
colonnes en belle Bâtarde gothique verticale et
grasse, ce beau volume d'où nous avons extrait
le Livre sur la Pierre, comporte un nombre conséquent
de très beaux textes d'Alchimie, plusieurs
desquels, translatés du grec et du latin en langue
française. o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o
Disons d'entrée, que nous avons opté systématiquement
pour la conservation de l'orthographe
ancienne, langue mère, très belle et poétique,
dont l'eccéité est à l'épreuve des siècles. Ainsi
le lecteur possédera, pour son loisir, un bon traité
d'absolue tradition, semblable à ceux qui occupèrent
les longues nuits de veille des Anciens,

@

9
passées à consumer de l'huile quand d'autres consommaient
du vin. o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!
Nous prîmes le soin d'expliciter, dès que la raison
l'imposait, les tournures difficiles piquées de
syntaxe ancienne, en rajustant - par des notes
extra-paginales - le sens que nous restituons en
langue rajeunie. Pareillement avons-nous éclairé
le texte, pour le rendre plus abordable, de notes
pertinentes autant qu'il nous l'était permis, et
dont la longueur, quelquefois, est due à notre
élan, entraîné que nous fûmes par ce beau livre,
rempli de vraie poésie, de sagesse, et d'une portée
philosophique au-delà du commun. =.=.=.=.=.=
De même n'avons-nous point omis de joindre au
texte, indiscutablement colligé dans son intégralité,
les trois figures peintes en pigments naturels
étendus à la gomme et à l'oeuf. Ces trois
figures, nous les avons recopiées le plus fidèlement
et peintes en aquarelle, auxquelles s'ajoute
notre commentaire. o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o
Le frontispice qui ouvre ce livre, tracé à la plume
et qui résume les deux premières phases de l'oeuvre
physique, n'appartient point à l'ouvrage:
nous l'avons composé dans le but d'enrichir le
livre de Roussinus, de soi déjà bien copieux, formant
mant
@

10

ainsi, ensemble, un outil inestimable auquel,
de surcroît, nous tentâmes par la présentation,
de donner un lustre agréable, afin qu'il bénéficie
auprès du public, d'une audience bien méritée,
ainsi que l'autorise le vers trois cent quarante-
troisième de l'ART POETIQUE d'Horace: Omne
tulit punctum, qui miscuit utile duici... -- Il a
remporté tous les suffrages, celui qui a su mêler
l'utile à l'agréable... =.=.=.=.=.=.=.=.=.=.=.=.
o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!
A voir ce délicieux volume, manuscrit de quatre
cent soixante-dix-sept feuillets, quel pourrait donc
bien être celui qui résistât au charme ? Oui,
grands Dieux ! qui ne saurait fondre devant ce
chef-d'oeuvre de neuf cent cinquante-quatre
pages, aux figures délicates, orné de graciles lettrines
aux lignes pures et décorées à l'or, reflet
d'un labeur accompli dans la sérénité avec
l'amour le plus total. Ce volume aux lourds plats
de bois, relié en magnifique veau estampé brun
de Mars, parfaitement conservé, possédant encore
ses deux fermoirs rustiques, porte pour unique
pièce de titre, HISTOIRE NATURELLE. Est-il possible
que l'insipide et sotte réaction primaire favorise,
en la renforçant, la déduction qui ne saurait
rait
@

11
faire tache d'huile, et qui voudrait que cet
admirable titre ne fût que pour soustraire, à la
curiosité, les trésors de ce volume sublime ?
Aucunement ! Ce serait là faire preuve d'une cervelle
à un temps de réflexion. Mais considérant
l'étrangeté, d'autant qu'il faille garder en Alchimie
le plus parfait bon sens, nous ne saurions
prétendre que ce superbe livre pût être mieux
intitulé. C'est bien d'ailleurs ce que ne peuvent
concevoir nos naturalistes, à l'instar des scientistes,
que l'Alchimie demeure, dans son immuabilité,
l'authentique histoire de la Nature, tout
comme, du reste, la seule raison valable de notre
acheminement ici-bas. o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!
Ne passons-nous point, sur cette glèbe antique,
dans l'unique dessein d'accomplir l'oeuvre divine,
et ainsi, par le secours de la matière créée, nous
élever vers notre Créateur ? o!o!o!o!o!o!o!o!o!o
Voici qui devrait ramener à la raison, le troupeau
des hommes perfides qui, s'ils étaient quelque
peu pourvus de sagesse hermétique, pourraient
fort bien faire que le monde soit tout
autre ! Mais le temps de l'ARCHE ne saurait être
loin, où la terre, embrasée par les flammes dévorantes
de l'Eternel, consumera, par son brasier

..........................................................



pict Le livre de Roussinus sur l'operacion
de la Pierre des Philosophes. =.=.=.=.=.= o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o E P A R L A V O U L E N T E D I V I N E D E region en region concurent, pour avoir & cuillir la plante de lart de nature (1) sur la tresnoble pierre des philosophes
pour le quel je ay soustenu mains travails & fait
monts de despens grans & mont coustables. En
pratiquant en la dicte oeuvre de nature, regardent
les diz & livres des philosophes & leurs doctrines,
lesquelles sont moultz obscures, car ils parlent
doublement en leurs dis livres, lune manière
voire lautre faux, entremeslées les deux ensemble
le voir avecq le faux (2), afin que les folz
ne les ignorans ne puissent veoir clairement ceste
noble oeuvre de nature, laquelle est tresor des
tresors & richesse des richesses, & santé des infermes
ou des malades, car ceste noble Pierre gairist
toutes maladies, & ne est home qui peust
summer ne prisier sa valeur (3). o!o!o!o!o!o!o!
Et pour lamour de ly je ay soustenu mont grand
dommage & grands despens & grands travails, en
tant que comme un home desespere je lavoye
guerpi & laissié disant que cil qui avoient fait

@

47
les livres de ceste noble science estoient fauls &
mensongiers. Et soubz ceste umbre ie me seiournay
& men dormi comme un home mont traveillie
par lonc temps. En moy gemissent les despens
& la grant pene de mon corps. =.=.=.=.=.=.=
o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!
Et apres ce vint un iour que le createur de nature
si me enlumina & me donna cognoissance de ma
tres grant ignorance, car ie estoye avugle et
ne veoye point. Et adoncques quant ie fus
retourne en ma veue clere & nette, ie ouvri les
livres & vi la science de la noble oeuvre de
nature, la verite desoubz la faucete escondue &
oeuvre tres legiere a ceuls qui ont cler lentendement.
o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!
Et adonc ie arrive es parties de lombardie, & yqui
trouvay un home lequel me demandoit & me cerchoit
par tout, & avoit mont grant dezir de moy
veoir (4) pour avoir a moy colacion de ceste
noble science. Et adoncques ie le receu tres licement
& a grant plaisir, & fumes ensemble lonc
temps scrutans & collacion faisant des dis & vocables
des philozophes tractans sur ceste matière.
Et adoncques les livres nous estudiames & escruttames,
& se que les uns parloient obscurement

@

48

les autres desclaroient appertement. Et ainsy les
dis des sages philozophes nous trouvames clers
en naturel oeuvre de nature. Combien que les
methaphores estranges vocables & figures ne sont
que exemple de la vérité de leuvre. =.=.=.=.=.=.
Et adoncques ie recouvray ma lumière & mon
cuer & ma raison (5) & fondement tres cler & tres
appert, & quant ie & mon compaignon heumes
pratique ceste oeuvre, & veymes a leul la experience
lame & le corps fut ioieux pour la verite
que les prodomes philozophes vous avoient en
testament leissies en propre heritaige. Et pour ce
ie considere que il estoit bien necessaire de pallier
ceste noble science pour beaucoup de grans
raisons lesquelles seroient lonc de transcrire, &
a tant men tairay pour cause de labregete de
leuvre. o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!
Et scachiez que le noble philozophe aristote pour
ceste noble & excellant oeuvre ou pierre natural
acreut & multiplie la gloire de alixandre de macedoine
(6) ainsy come il lui parle en son livre qui
il lui envoia quant il ot quonquis le Royaume
dart Roy dayre, lequel livre se apelle ou nomme
regime des princes. Et pour ce il povoit bien donner
largement, car tant ne donnoit que il neust

@

49
assez (7). Et pour ce sont beaucoup de homes
en cestui monde qui desirent avoir ceste precieuse
pierre & se il lavoient elle seroit tres mal emploiee
aus mauvaiz & tres bien aux bons, car les bons
en feroient bonnes oeuvres & les mauvais au contraire.
§ Et scachiez que en cestui present traittie ie te desclareray toute la verite acomplie sans
nulle fallace avec toute diligence & touz ses signes
& poins & perfection & quantite de nombrez &
de pois en multiplication. o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o
Et premièrement Concepcion Empreingnement
Enfantement & nurisson, & pour ce ie te suppli
que cestui desclaratoire tu tiengnes cher & secret
come ta vie, Car par lui peux avoir grant planete
de biens en cestui monde & par consequent
la vie de gloire. o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!
Pren doncques cestui tresor le quel est don de
dieu & len gracie de bon cuer qui tel don de
nature a voulu reveler a lentendement & cognoissance
de lhome dont il peut acquerir gloire &
honeur dont il soit benoit & loue par tout
les siecles des siecles amen. pict
@

50*t3

§ 1/ Certains auteurs, voir elles les quatre Éléments... »
Eyrenée Philalèthe, lui donnèrent (Le Jardin de Richesse, par
le nom de saturnie végétable, George Aurach de Strasbourg,
non tant pour sa vie éditions Arma Artis
végétative, que pour sa couleur. -- Biblothéca Alchemica --
Mais ne vous fiez pas Paris 1978, page 10.) Le
trop à la couleur, et observez lecteur prendra garde, de ne
que, par homophonie, le point confondre cette plante
mot vert devient vair, verre, avec la fleur cinéraire, la
puis tout aussi instructif, fer. chrysanthème, que l'on
Ce dernier vient du latin dépose sur les sépultures des
fero, qui porte, et signifie êtres qui nous sont chers et
dans le grec φερω, l'action disparus, à la fête de tous les
de porter, une charge ou une Saints, la Toussaint. =.=.=.=.
pierre. Pour mieux encore o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!o!
comprendre la pensée de § 2/ L'auteur, d'emblée,
l'auteur, comparons au précédent met généreusement l'étudiant
le vocable φήρη, en garde, qu'il a confondu,
venu de l'éolien θηρ, qui tout comme ses prédécesseurs,
désigne une bête sauvage les deux voies de l'oeuvre.
que nous dirons pour notre Les philosophes ont, à
part indomptée. Celui qui l'envie, disputé de deux voies,
maintenant, possède encore l'une longue, l'autre brève.
quelques brides de ce beau C'est cependant cette première
dialecte d'Eole identifiera facilement que tous observèrent et
l'animal sauvage et définirent, toutefois sous
féroce, non identifié avant entendant, par l'allusion,
qu'il prenne corps. o!o!o!o!o! l'aride chemin. o!o!o!o!o!o!o!
« Prenez donc, dit George « Le vase de la voie humide
Aurach, toutes les herbes que n'est pas le même que celui
vous connaissez avec leurs de la voie sèche. Pour la première,
racines et fleurs, et tirés d'- le composé est introduit
elles duit
**** A T T E N T I O N ****

Fin du texte de ce document, ce document étant sujet à droits d'auteur.
**** A T T E N T I O N ****



pict
EN JANVIER 1987
SUR LES PRESSES DE CORLET, IMPRIMEUR, S. A. A CONDE-SUR-NOIREAU DEPOT LEGAL: 1987 PREMIER TRIMESTRE N° D'IMPRIMEUR: 7902
@
@

COLLECTION OEUVRES CHYMIQUES
Il était devenu capital de nos jours, que le chercheur studieux posséda,
pour son travail, l'outil indispensable
que sont les Ecrits de Philosophes.
Nous nous sommes proposé,
dans cette belle collection des
Oeuvres Chymiques, & d'Alchimie
traditionnelle, de mettre à la disposition
du lecteur -- qu'il soit tout simplement
curieux ou encore Aspirant
aux secrets de l'Antique Science --
des Testes estimés, dans le Corpus
hermétique. Joyaux de la plus haute
excellence.
Bien que d'un style direct et sympathique, dédié au secours de
l'Amoureux de Science, ces textes
demeurent, dans la plupart des cas,
impénétrables avant plusieurs lectures
appliquées. Une autre fois ils se
montrent si humblement ouverts,
que l'inquisiteur trop confiant, se
voit, au bout du compte, engagé
dans un labyrinthe, d'où il est bien
difficile de sortir.
C'est pourquoi, nous efforcerons-nous, dans la mesure du
possible, de présenter chaque Oeuvre
augmentée de notes, qui devront
aider le lecteur à mieux pénétrer le
texte, ou, au pire, éviter bien des
erreurs.
Nous nous engageons, également, à respecter scrupuleusement le
verbe, ainsi que le sens, qui, pour
peu qu'ils fussent voire même légèrement
altérés, mènes souventes fois
à des erreurs détestables. Que les
aspirants donc, confiants en
notre travail, car nous avons eu,
pour notre part, à maudire certaines
nouvelles rééditions, qui, pour être
trafiquées, sont devenues impropres
au but désiré...
Bernard BIEBEL
@

pict
@
@

Début de l'ouvrage Texte précédent Texte suivant Fin de l'ouvrage Drapeau Page d'aide Retour. Flag Help frame Return. Bandera Página de ayuda Vuelta.
Flagge Hilfsseite Rückkehr. Flag (H)jælp side Tilbage. Bandiera Guida Torno.